Avril 2016

La Belle Praslin

Après 4 jours sur La Digue, nous avons pris la mer direction Praslin pour seulement 15 minutes de traversée. L'eau est superbe, le temps magnifique et nous sommes vite reçus par Nathalie, de l'entreprise de location de véhicule Steppe Car Hire. Française installée aux Seychelles, elle nous donne rapidement la voiture après une vérification simple du véhicule. Les Seychellois font confiance et ça se voit au retour du véhicule (c'est agréable de ne pas être épié par les loueurs de voiture qui, trop souvent, souhaiteraient que la voiture soit plus neuve qu'en sortant du garage). Trois jours de location pour une quarantaine d'euros par jour... plutôt intéressant pour Praslin.

 

Nous avons logé dans une superbe guesthouse appelée Exotic Guest House. Un vrai coup de coeur. Nous avons été brillamment accueillis, comme à la maison. Le tour du propriétaire a été fait dans les règles. L'appartement est superbe, propreté parfaite, la vue sur la mer, Anse Volbert et l'Islet Saint-Pierre est un vrai régal au petit déjeuner, le prix aux alentours des 110€ la nuit (prix adapté au vu des prestations). Le logement a l'avantage d'être à quelques minutes du petit "centre-ville" d'Anse Volbert avec les restaurants et des petites épiceries. On recommande les yeux fermés !

Anse Lazio


Selon Tripadvisor, c'est la plus belle plage des Seychelles et une des dix plus belles plages du monde... C'est loin d'être faux. Mais attention ! Il faut deux facteurs à réunir pour avoir une Anse Lazio au top :

  1. Y aller à marée basse, car à marée haute, l'océan tape jusqu'à la végétation, l'eau est assez mouvementée, la plage et la baignade devenant presque "désagréables ; 
  2. Il faut y aller avec un pur soleil au zénith (le temps gris lui fait perdre tout son charme).

Après seulement, la plage est dingue. On dirait une véritable piscine (un peu rouge en 2011 avec une attaque de requins - protégée dorénavant par des filets). La plage est également surveillée par des forces de l'ordre qui se fondent dans le décor... il y avait pas mal de vol de sacs à dos il y a quelques années. Conseil : ne pas perdre de vue son sac, ou bien l'accrocher à une racine... Un parking est disponible, assez large tout de même. Je plains ceux qui viennent en bus, avec les montées et descentes à la fin.

 

Le bleu est juste dingue, le sable est blanc, mais attention, les restaurants sont clairement hors de prix dans le coin (prévoir de quoi manger). Il y a un petit coin snorkeling vers la droite et vers la gauche, une balade entre les rochers permet de bien voir toute l'étendue de la plage ! Vous verrez aussi beaucoup de voiliers amarrer.

 

C'est un coup de coeur absolu et vous pouvez largement y aller plusieurs fois !

Grande Anse

Où comment se retrouver totalement seul au monde !

 

Nous avions envie de découvrir la partie sud de l'île direction l'aéroport, avant de trouver un petit coin où nous poser pour un petit picnic, la petite bière, les chips et un takeaway bien épicé faisant largement l'affaire avec cette chaleur.

Moment exceptionnel à Grande Anse ! L'Océan Indien était très reculé et on a vu une bande de sable très avancée au loin... nous avons décidé de nous installer tant que l'eau descendait (on en était presque excité en avançant!).

Seuls au monde, à au moins 5 bonnes minutes de marche (nous faisions très attention à la montée de l'eau, ne pas faire ça avec des enfants par contre).

 

La baignade ici fut une des expériences les plus agréables du séjour. Laëtitia m'en reparle encore !

Ce qui m'a interloqué est ce silence absolu légèrement cassé par le bruit d'un bateau de pèche au loin. Expérience apaisante aussi bénéfique qu'une quinzaine d'heures de cours de yoga ! Un kiff absolu, le sentiment d'être les rois du monde, à l'abri de tous les problèmes personnels ou de la planète. Quand l'eau a recommencé à monter, nous sommes retournés sur la plage. Nous étions absolument seuls. Au top ! Il devait y avoir plus de monde le matin pour le retour des pêcheurs. Ces derniers préparent directement les poissons sur la plage... sur la droite, vous avez des tonnes de mouches au loin. Normal, car les têtes coupées de poissons sur le sable à 40°, tu le paies version odeur !

 

La Vallée de Mai


L'après-midi, nous avions décidé de compléter la journée avec la Vallée de Mai, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis plus de 20 ans (tout de même!) 

Le tarif est l'équivalent 18€ l'entrée... c'est cher mais comme on sait que l'objectif est de protéger une forêt conservée presque telle quelle avec des coco-de-mer endémiques, on le fait ! Il faut compter 2h au minimum pour se balader (on a pris 3h avec plaisir). Au début, vous avez la possibilité de toucher deux cocos, un mâle et une femelle. Vous verrez vite la différences et apprécierez les courbes vraiment très féminines du coco-de-mer femelle. La balade est superbe. On sent que ça vit partout sans forcément voir les animaux. Le petit orage et les quelques précipitations de l'après-midi ont permis de faire ressortir des odeurs vraiment enivrantes.

 

Gros défaut du site : les groupes, en mode « j'écrase tout le monde », je me prends en photos devant le moindre coco-de-mer qui traine... désagréable. Mais comme ils vont vite, ils font un tour rapide. A cet effet, je vous conseille de ne pas aller dans leur sens, tout simplement !

 

Anse Volbert

C'est la belle plage au pied de notre logement. De beaux atouts et des défauts criants !

Le plus bel atout de ce site est l'étendue et la beauté du sable. Le matin, avec le soleil reflétant, le site est magnifique. Il y a l'ile Chauve-souris (totalement privatisée par un hôtel avec une clientèle italienne) et l'Islet Saint-Pierre. La plage est très longue, la balade y est très agréable, mains dans la main, en mode love.

 

Mais quelques inconvénients viennent clairement gâcher ce site :

  1. il peut y avoir quelques mouches de sable qui piquent, mangent, que dis-je, dévorent les jambes (je n'ai eu aucune piqure, mais ma compagne a pris cher!). Ca gratte sévère après pendant plusieurs jours ; 
  2. l'Islet Saint-Pierre au loin est blindé de bateau d'excursion pour permettre du snorkeling qui lui est apparemment vraiment bien ;
  3. les rabatteurs sur la plage ! :/ Je ne pensais pas qu'on pouvait avoir tant d'emmerdeurs sur cette plage. Je suis clairement impoli car je pense vraiment que le terme est appropriés. Démarcher pourquoi pas, mais harceler lors d'une balade me paralyse et a tendance à me rendre assez désagréable. L'ambiguïté entreprise officielle ou « c'est la bateau de mon pote, 50% moins cher me lasse d'entrée.

Par ailleurs, je ne suis pas quelqu'un de flippé mais il y a toujours une bande d'une vingtaine de seychellois, probablement pas très frais (alcool, drogue) qui trainent dans les buissons/arbres derrière la plage. Attention à votre sac, ils se feront un plaisir de vous le subtiliser. Côté bouffe, sur Anse Volbert, vous avez quand même de bons restaurants La Pirogue et surtout La Goulue (excellents cari avec une petite SeyBrew). Dommage, je n'ai pas pu tester le cari de roussette (ma principale déception ! Certains se plaignent de la qualité de la nourriture à La Goulue. C'est sur que si on prend des macaronis ou un steak, on est à côté de ses pompes. Mangez local ! Et il y quelques vendeurs de takeaway sympas et une petite épicerie tenue par des indiens où ils ont TOUT ! Assez incroyable d'avoir autant de possibilités d'achat dans si peu d'espace.

Anse la blague


Ce coin de Praslin, très à l'Est, donne presque l'impression d'être abandonné. En effet, quelques vieilles institutions (hôtel, maison créoles) ne vivent plus et sont laissées. On a pris la voiture le dernier jour sur l'île et nous sommes allés dans ce coin à la recherche d'un lieu isolé, tellement isolé, qu'on a demandé à un passant si on pouvait continuer au vu du sable. La réponse était positive, on a fait confiance et on a bien fait ! Nous sommes arrivés sur une plage où nous avons été seuls pendant une heure. Juste un couple et une femme seule sont venues après pour s'installer à plusieurs dizaines de mètres de nous. Rien autour (hormis un local qui nous proposait son bateau pour du snorkeling). Eau chaude et apaisée... un autre coin de paradis. Nous avons adoré. Praslin est une île qui se découvre et s'apprécie progressivement (au contraire de La Digue où le coup de cœur est direct).

 


POUR RESUMER

 

Les + de Praslin

 

  1. Des sites magnifiques (Anse Lazio, Anse La Blague, Grande Anse, la Vallée de Mai) ; 
  2. Un temps vraiment idyllique, on voyait souvent sur Mahé un temps plus bouché ; 
  3. Une île à taille humaine (voiture recommandée pour plus de confort) qui se laisse apprécier progressivement. La possibilité aussi de l'atteindre par avion avec des petits coucous !

 

Les – de Praslin

  1. Certaines plages ont été privatisées par des hôtels à la gestion douteuse axée sur le refus presque systématique d'accepter les touristes. Notre déception sur Praslin est de ne pas avoir pu nous rendre sur Anse Georgette, au nord ouest de l'île. Nous avions pourtant appeler 4 jours avant (au contraire des 48h marqués sur tous les guides). Tout était déjà soit-disant complet. Nous avons réessayer plusieurs fois. Nous avons même pris un téléphone local. Rien n'y a fait. Ils acceptent 40 personnes à la journée pour contourner la loi ; 
  2. Les petites bandes d'Anse Volbert ne donne pas spécialement confiance. Mais il est nécessaire de relativiser, nous sommes aux Seychelles, pas dans un quartier dangereux d'une grande ville le soir tombé ; 
  3.  Prévoir un petit budget pour les restaurants car ça peut monter vite.

 

Et vous, avez-vous déjà visité Praslin ?
Vous pouvez me laisser vos remarques en commentaire ! 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0