Mars 2019
 

LONDRES

— Pour un week-end d'(à peine) 3 jours — 

 
Il m'a fallu des années pour aller à Londres. C'est une ville qui ne m'attirait pas particulièrement... Son climat, la réputation de sa nourriture, le prix excessif de la vie et des transports. Mais à un moment, il faut visiter Londres. J'ai donc profité d'un déplacement de supporters dans le cadre d'une coupe d'Europe de football (l'une des mes grandes passions, en plus du voyage) pour filer de l'autre côté de la Manche. Et en toute sincérité, j'ai adoré l'énergie de Londres, son aspect cosmopolite, le bouillonnement de ses rues à n'importe quelle heure du jour et de la nuit. Pour des raisons de boulot, je n'ai pu y rester que 3 jours, mais je pense sincèrement que j'y remettrai les pieds pour compléter ma découverte. A noter que je n'étais pas avec Laëtitia, mais avec un pote, Gwennolé (alias Wayne Rennais), fan du stade, avec qui j'ai partagé des moments sympas ! 

 

Quel transport pour arriver à Londres ?


Hormis le fait que je suis tombé pendant les jours de grève des douaniers français inquiets des conséquences possibles du Brexit (et d'une petite demande de revalorisation salariale), je dois dire que prendre l'Eurostar pour filer sur Londres est vraiment l'un des meilleurs moyens possible pour atteindre la capitale en à peine 2h30. Dans cette situation de grève, l'entreprise a été vraiment au top, avec un personnel aimable qui a fait tout ce qui était possible. Avec l'Eurostar, vous arrivez directement au cœur de Londres à la gare Pancras, directement reliée au métro. Si vous prenez l'option "premier", on vous offre même le repas. Le trajet passe vraiment très vite et on a peine à imaginer qu'on traverse la Manche ! 

Pour bouger à Londres, j'ai apprécié l'Oyster Card. On vous le concède, elle est chère, mais en l'optimisant, vous ne débourserez (que) 6,6 pounds par jour pour pouvoir vous déplacer dans les zones 1 et 2 de Londres (les principales). N'hésitez pas à emprunter le métro, il est plutôt clean et vous permet d'économiser grandement vos jambes (car vous allez marcher à Londres) !

 

mes incontournables pour un premier week-end ?

 

— Il va falloir faire chauffer les crampons et bien s'organiser —

 

Pour cette virée, j'ai organisé mon week-end de manière plutôt classique. J'ai évidemment voulu découvrir le Londres royal, quelques parcs et les quartiers branchés. Mais j'avais à cœur de découvrir au moins deux musées : le British Museum et la National Gallery. Enfin, je n'ai pu résister à l'idée de déambuler dans des quartiers alternatifs à la recherche de street-art.

  

1- Se balader dans le Londres royal

  • L'abbaye de Westminster

Qui n'a jamais entendu parler de l'Abbaye de Westminster ? C'est, en quelque sorte, Notre-Dame de Paris version UK mélangée à la Basilique Saint-Denis, voire même au Panthéon ! En effet, on va découvrir cette magnifique abbaye qui est, à la fois un cimetière géant des têtes couronnées et le lieu où ils, et elles, se font couronner ! Bel exemple en date, le couronnement d’Élizabeth II en 1953 qui n'avait fait venir que 8200 personnes ! Oui cette abbaye en impose ! À l'intérieur, vous profiterez, si vous le voulez d'un audioguide plutôt bien fait, mais je déteste cela, l'impression d'être un mouton autoguidé ! Autre point négatif, l'interdiction de prendre des photos... essayez de monter (payant) dans la galerie du jubilé pour être plus tranquille pour observer - et photographier - les superbes lignes de l'abbaye ! 

 

Que voir ? De magnifiques gisants et chapelles dans le déambulatoire, une nef de style gothique flamboyant aux piliers de marbre, la chapelle Henry VII qui renferme les tombes des deux meilleures ennemies Elizabeth Ière et Mary Ière (la première a fait couper la tête à l'autre), un cloitre du 11ème et surtout la superbe salle capitulaire et ses fresques du 15ème siècle. L'entrée est, au niveau tarif, conséquente ! Mais on peut se dire aussi qu'on participe, par ce biais, à un entretien d'un patrimoine hors du commun. De l'autre côté, ne loupez pas le Parlement (les chauds du Brexit !) 

 

  • La relève de la garde et Buckingham Palace

Si vous avez envie de découvrir le palais de la Reine, il faudra revenir car il ne se visite qu'en août et septembre ! Vous vous contenterez de regarder sa magnifique façade ! Oui, elle en jette ! Mais vous pourrez vous rattraper avec "the" attraction : la relève de la garde ! Bon, c'est un peu à l'ancienne, pas très excitant mais ça fait partie du folklore ! Apparemment, les musiques sont plus funs qu'il y a quelques années ! Il y a un monde dingue donc essayez de vous décaler en utilisant un bon zoom ou venez tôt ! 

 

  • Saint-James Park

Ce parc jouxte le palais de la reine... C'est le plus ancien des parcs royaux qui a profité des talents de Le Nôtre (le jardinier) pour en faire un jardin à la française, avant que Nash le remanie à l'anglaise. Des écureuils, des pélicans, plein d'oiseaux !

Bref une balade sympa après Buckingham !

 

2- s'émerveiller des civilisations au British museum...

 

Impossible de ne pas se rendre au British Museum quand on est quelques jours sur Londres. Cela faisait des années que j'avais envie de découvrir les fameuses richesses mondiales exposées dans ce lieu d'une grandeur étourdissante. Fondé au 18è siècle, avec son bâtiment tellement néoclassique, on entre dans le musée par cette superbe Great Court, réalisé par Norman Foster (quelle surprise !). Entièrement recouvert d'un toit translucide, cette entrée est déjà un choc en soi. Tout autour, les salles se transforment en un éreintant labyrinthe. Si vous vous décidez à visiter le British Museum, c'est un peu comme au Louvre, il faut se fixer des axes de découverte pour éviter de courir et de passer à côté du plaisir esthétique !

 

Le British Museum s'est donné pour mission de couvrir l'histoire de l'humanité.... vaste programme à l'image du contenu de ses salles. Pour un apéritif, direction les salles égyptiennes, pour y découvrir cette fameuse Pierre de Rosette. On a beau l'avoir vu en photo, cela fait quelque chose de découvrir la finesse de la triple écriture. Coup de cœur aussi pour les collections assyriennes ! Quelle finesse d'exécution, quel aspect monumental ! Ce sont pour moi les plus belles pièces du musée... Puis on marche, on découvre d'autres merveilles (les marbres d'Elgin) avant de découvrir cette fameuse frise du Parthénon tant réclamée par la Grèce qui a construit son musée au pied de l'Acropole pour, un jour peut-être, les accueillir. J'ai beaucoup aimé également les tombeaux égyptiens (mais j'en avais tellement vu à New-York que l'effet était moindre).

Puis coup de cœur évidemment pour l'échiquier en ivoire (même si ce n'est pas bien !). N'hésitez pas à filer dans les nouvelles salles africaines, l’œuvre murale du 16è siècle provenant du Bénin est à tomber par terre au même titre qu'une superbe porte nigériane intégralement sculptée. Enfin, un petit tour côté Amérique Latine (les crânes aztèques) et Asie (les parties japonaises et indiennes) vous permettront d'avoir voyagé dans le monde entier en restant simplement dans un musée ! Le British, un inépuisable !

 

Le conseil du Caméléon : au lieu de payer, téléchargez le plan du musée sur internet et gardez votre smartphone à disposition ! Oui, Londres, c'est assez cher, profitons des musées gratuits !

 

3- ... ou filez à la National Gallery

 

C'est un peu le frère du British Museum ! Un bel écrin néoclassique, une réputation mondiale et des collections à tomber à la renverse, avec des œuvres qu'on a tous vu une fois dans sa vie. Et pourtant, on change de domaine ! Ici c'est peinture ! Toutes les grandes écoles sont représentées jusqu'en 1900. Si on veut plus contemporain, il faut filer à la Tate Modern, à quelques pas du London Bridge. Le musée est gratuit ! Pourquoi ne pas y faire un tour, même si on est pas fan de peinture ?

 

En premier lieu, le bâtiment en jette littéralement. Dominant Trafalgar Square et sa célèbre colonne de Nelson, celui qui fracassa l'armada franco-espagnole ! À l'intérieur, une belle mosaïque en haut des escaliers, de superbes salles. Que voir comme collections ? La première grosse œuvre connue du public est sans conteste Les Ambassadeurs d'Holbein Le Jeune et son crâne anamorphose ! Superbe œuvre aux détails d'une grande finesse. Coup de cœur aussi pour les œuvres italiennes de Paolo Ucello (Saint-Georges et le Dragon et La Bataille de San Remo). J'ai également bien apprécié les "vedute" de Canaletto, les paysages du Lorrain. Et que dire des œuvres 19è siècle ! Pissaro, Cézanne, Van Gogh...

 

La National Gallery est un incontournable de la scène musela européenne ! Comme pour le British Museum, il ne faut pas hésiter à bien sélectionner ses salles pour prendre son temps. A titre perso, j'ai vite mis de côté les œuvres baroques, pas fan !
 

Le conseil du Caméléon : si vous aimez les portraits, il faut filer à côté au National Portrait Gallery !

 

4- Assister à un match de football (il y a de quoi faire !)

 

L'objectif numéro 1 de mon déplacement à Londres était le match Arsenal - Stade Rennais, dans le cadre des 8ème de finales de l'Europa League, édition 2018-19 ! Bien mal engagé dans la phase de poule, mon club de cœur s'étant imposant face au Bétis Séville (pendant que je dormais dans le désert de Jordanie), et ayant appris le tirage à Amman, il m'était littéralement impossible de ne pas être de la partie, surtout à Londres ! 

 

Le foot est l'un des sports les plus appréciés au Royaume-Uni ! Rien qu'à Londres, il y a douze club qui se partagent la ville, dont six qui sont en Première League. Chelsea, Fulham, Crystal Palace, Tottenham, Arsenal ! Nous avons eu la chance de découvrir l'un des plus beaux stades londoniens. Je tiens à souligner l'accueil remarquable des londoniens, que cela soit la police, clairement ouverte, sympa, mais qui sait se faire respecter, ou que cela soit les stadiers avec un petit mot sympa pour nous. On peut regretter tout de même leur obsession d'annihiler toute joie extérieure de rennais dans les tribunes (on en a vu un se faire virer pour avoir brandi un drapeau plus de 45 minutes après la fin du match... alors que le stade était vide). Hormis ce détail, il faut reconnaitre que le stade est absolument magnifique aux lignes ondulées et à la visibilité exceptionnelle. Je suis ravi de l'avoir découvert ! Mais j'aurais tellement kiffé y voir un but de mes rennais !

 


Que pensez d'une ambiance en Angleterre ? Nous n'avons clairement rien à leur envier. L'Emirates Stadium avait pour réputation d'être une cathédrale. Cela n'est pas loin d'être vrai. Il n'y a pas beaucoup d'ambiance, pas de kop, pas de tifo (hormis un minuscule derrière un but)... Le club s'est qualifié contre nous en reversant la vapeur et pas d'explosion réelle du stade. On est plus dans une arène de spectateurs et pas de fans. Heureusement, nous avons mis une ambiance exceptionnelle dans ce stade. On peut clairement dire qu'on l'a retourné ! Je vous laisse une petite vidéo d'un "Aux armes" plus de 40 minutes après le match... écoutez bien l'écho ! 

 

Le conseil du Caméléon : Si vous voulez assister à un match, il va falloir anticiper car il est nécessaire d'acheter une membership card afin de pouvoir acheter des places... il faut s'organiser !

 

5- se balader by night !

 

Londres le jour, c'est magnifique. Londres la nuit, c'est totalement autre chose. Et c'est là que je trouve qu'elle dégage l'atmosphère la plus séduisante. Comme vous pouvez vous en douter, c'est une ville totalement bouillonnante. J'ai adoré la balade dans Chinatown la nuit, qui diffère totalement de la découverte diurne. Les couleurs, l'animation... tout ceci rend la visite assez magique et on se laisse aller à découvrir les rues sans réelle direction. Piccadilly Street est aussi un incontournable où tous les cliches anglais se retrouvent au même endroit : bus rouge, comédies musicales, magnifiques façades... N'hésitez pas à descendre vers la Tamise pour y voir The Eye et prenez le métro pour découvrir London Bridge sans touriste by night !

 

6- Se balader dans Camden, la branchée !

 

Je ne serai pas allé spontanément à Camden si Gwennolé ne m'y avait pas incité ! Et je dois dire que je ne regrette pas. Ok, c'est dorénavant sur-fréquenté par les touristes, il faut arriver de bonne heure pour pouvoir en profiter sans ralentir sur les trottoirs. Mais quel charme tout londonien ! Longtemps considéré comme un spot idéal pour des produits d'occasion et de culture alternative, Camden est devenu un grand bazar où se croisent des locaux branchés et des touristes en quête de petits produits originaux. 

Quand vous sortez de la ligne de métro, vous arriverez sur les délirantes façades de la rue principale. Les sculptures qui dépassent des magasins sont plus photogéniques les unes que les autres et on apprécie le côté délire des créations. Converse, éléphants, ange de la mort, scorpions, il en y a pour tout les goûts et cela tranche radicalement avec l'épais ciel gris londonien de mars. Dans les rues tout autour, du graff, bonne introduction à ce que je découvrirai dans l'East End ! Si vous continuez, vous arriverez le long des canaux qui vous mèneront au très chic Regent's Park ! Mon petit coup de cœur va au Camden Market ! Bonne ambiance, produits alternatifs très sympas et des superbes stands de nourritures étrangères. Camden me semble être l'endroit idéal pour flâner sans se poser de question et juste se faire plaisir. Ce n'est pas ça le voyage ?

 

Le conseil du Caméléon : essayez de vous y rendre un samedi matin, avant de filer dans un autre quartier l'après-midi ! Une belle matinée à Camden suffira pour les plus pressés !

 

7- Admirer le street-art de l'East End

 

L'East End est seulement à quelques mètres de la City ! Et pourtant, ici, on est sur un territoire totalement différent issu des anciens quartiers industriels du 19è siècle. Comme souvent, ces anciens quartiers réputés mal famés se "boboïsent" progressivement et attirent les artistes et les hipsters. Quand on arrive dans le quartier, on sent bien le mélange revendication prolétarienne d'antan, l'arrivée d'immigrés de toutes nationalités et l'étalement urbain un peu anarchique. Mais le charme est là et on vient ici, soit pour bien manger, soit pour découvrir le street-art.


Et là, j'ai clairement été servi ! Quel plaisir de déambuler dans ces rues (celles de Jack l’éventreur en passant, pas d'inquiétude, il est mort depuis longtemps) remplies de graff, de fresques délirantes, de collage plus osés les uns que les autres. C'est un véritable musée à ciel ouvert. Quel conseil pour en profiter ? Emprunter toutes les petites rues et vous découvrirez des merveilles. Des anonymes à Banksy, les rues de Brick Lane et de Shoreditch (plus au nord) dégueulent de graffitis, du plus simple collage caricatural sur Theresa May, à des fresques de plusieurs mètres juste incroyables. Vous ne voyez rien dans cette rue ? Poussez juste quelques mètres et vous aurez une belle surprise.

On peut le dire, le graff est la raison pour laquelle le quartier attire les touristes ! C'est un excellent médium de contestation sociale et de libération créatrice.

 

Le conseil du Caméléon : regardez autour de vous car il peut y avoir pas mal de circulation sur Shoreditch, il serait dommage de se faire tailler un short par une voiture quand on prend du recul pour shooter un beau graff !

 

8- Se balader au Regent's Park

 

Regent's Park est situé dans le riche quartier de Marylebone. Autant le dire tout de suite, c'est chic de chez chic ! Tout autour, vous pourrez voir d'énormes voitures et de multiples façades en stuc qui offrent un aspect bourgeois au quartier. Ce parc est un bon premier spot en sortant de la gare car il n'est situé à qu'à seulement 15 minutes de marche. Préférez l'entrée au sud car le nord donne sur le zoo de Londres. Le parc est plaisant avec beaucoup plus de paysages que d'autres parcs de la capitale.


Alors que voir dans ce parc ? Au milieu du jardin, vous pourrez déambuler dans le Queen Mary's Garden avec ses roses. Plus loin, vous aurez un espace japonais assez plaisant où les amoureux aiment se prendre en photo. Comme dans tout parc, posez-vous sur un banc pour observer les joggeurs, très nombreux en soirée, les familles et les solitaires profiter de ces instants. Plus à l'Ouest, vous pourrez vous détendre près de l'eau sur le Boating Lake. J'ai été assez impressionné par la présence d'admirables oiseaux que je n'avais jamais encore eu l'occasion de voir en voyage.

 

Et si vous êtes patients, vous aurez rapidement quelques écureuils qui viendront vous chiner de la nourriture. Faites attention à ce que vous leur donner car ils mangent vraiment des choses pas adaptées pour leur métabolisme !

 

9- Prendre de la hauteur, de la Cathédrale au "Shard"

  • St-Paul's Catedral

D'extérieur, on en prend déjà plein les yeux ! Il ne faut pas oublier. Cette cathédrale fait partie des plus grandes en Europe avec Séville et Rome. Construite après l'incendie qui a salement ravagé Londres en 1666, cet édifice fut notamment le lieu du mariage de Charles et Lady Di en 1981 (oui, ça commence à dater). En effet, il n'y avait pas de place à Westminster. Je vous conseille vraiment de réserver avant de venir, sinon vous allez faire une longue queue (et on a autre chose à faire à Londres). À l'intérieur, on sera vite impressionnés par la taille de la coupole. Même si "tout est mathématique", je me suis toujours demandé comment cela pouvait tenir... Mais bizarrement, en raison de l'ornementation démesurée, je n'ai pas été si séduit que cela. La crypte recèle plusieurs centaines de tombes. J'ai comme l'impression que l'extérieur est plus sympa. C'est assez fun de voir l'écart entre la City et la cathédrale. Certains travaillent sur la futilité de l'instant, d'autres jouent sur l'éternité !

Le vrai plaisir, c'est de monter tout en haut du dôme. Attention, ça monte sévère. Il faut en avoir dans les cuisses et les mollets, mais même avec cela, on prendra un temps pour reprendre son souffle. Ensuite, ça vaut clairement le coup au Golden Dome. Tout Londres s'offre à nos yeux et le vent vous obligera presque à les fermer ! Difficile équation. C'est magnifique et on appréhende bien les différents quartiers. Bref, c'est photogénique et pour moi clairement indispensable ! 

 

  • The Shard

Bienvenue dans l'attrape-pigeons londonien !

 

Une réservation qui coûte cher, une queue monstre (prenez le fast track), un accueil sympa en revanche, un contrôle à l'entrée du site digne d'un aéroport, une photo obligatoire avec des employés qui surjouent pour oublier l'absurdité de leur fonction et le pompon : les pouffes instagram en décolleté devant derrière dont une qui se mariait avec un laidron en train de prendre une photo devant une porte faite de roses rouges avant d'aller boire une coupe de champagne. Bref, tous les clichés détestables réunis en un seul spot ! Sincèrement, passez votre chemin et contentez-vous de la magnifique vue de Londres depuis la Cathédrale Saint-Paul ! Après la vue depuis The Shard est top pour la nuit et vous aurez quand même découvert l'une des plus hautes tours d'Europe. Architecturalement parlant, c'est chouette !

 

10- S'en mettre plein l'estomac !

 

Londres, c'est la ville-monde ! Je trouve que c'est particulièrement vrai, bien plus qu'à Paris. Le mélange y est évident et j'avais entendu qu'on parlait plus de 130 langues dans la capitale londonienne ! Vous vous doutez évidemment qu'en tant que ville-monde, les restaurants allaient suivre. Toutes les cuisines du monde y sont représentées. Alors qu'ai-je décidé de découvrir comme saveurs à Londres ? Au programme, un indien, un péruvien, un libanais (la base) et un chinois !

 

          * pour manger chinois : direction, évidemment Chinatown ! Il y a des restaurants absolument partout, qui proposent des plats hypers développés ou des buffets pratiques et pas chers. Je suis allé à Kowloon, à Gerard Street. 12€ le buffet avec des plats plutôt bons et une bière à 3 pounds. Sur Tripadvisor, il est salement noté ! Mais au vu de ce que j'ai mangé et des locaux présents, j'ai du mal à comprendre. Pour manger sur le pouce, c'est parfait !

          * pour manger péruvien : direction Ceviche à Soho, le petit coup de cœur du séjour. J'y ai mangé avec Gwénnolé et on s'est clairement régalé, avec une serveuse hyper sympa ! Ici, c'est clairement l'Amérique du Sud. Difficile de s'y entendre mais superbe ambiance avec des prix corrects pour Londres. Ceviche de poisson, solomillo... bref il y a tout. Avec un verre de vin, ça passe tout seul !


          * pour manger indien : direction Camden, dans les petites guitounes du Camdem Market ! Succulent et seulement quelques pounds. Et si vous n'aimez pas la nourriture indienne, vous aurez toutes les autres nationalités sur place !

          * pour manger libanais : direction Leicester Square : testez la Maison du Mezze. Attention, les prix sont quand même assez relevés mais j'ai vraiment retrouvé les saveurs du Moyen-Orient. L'intérieur du restaurant est par ailleurs sublime !

 

 

Alors il en pense quoi le caméléon ?

 


Les + de Londres

  1. Une ville bouillonnante ! Oui, bien plus que d'autres capitales européennes ! Il y a du monde partout, il y a de multiples sorties, activités, restaurants, clubs... Je comprends vraiment les expatriés qui ont tenté ici et qui ont eu du mal à repartir. C'est vivant, comme une grande machine qui ne s'arrête jamais. Et pas mal de mixité, cela est sympa :)

  2. Une diversité architecturale et des sites splendides. Londres n'est jamais uniforme, vous pouvez avoir un superbe bâtiment gothique à côté d'un immeuble ultra-contemporain, des quartiers de graff, des rues très bobos... bref, une véritable capitale. C'est assez destabilisant, mais tellement actuel !

  3. Des musées à tomber à la renverse... Il y a New-York, il y a Paris et il y à Londres. J'aurais aimé avoir plus de temps pour en découvrir d'autres mais ce n'est que partie remise.

Les - de Londres

  1. Les prix ! Le transport est très cher et le prix du logement est vraiment exagéré. À côté de cela, vous pouvez manger à pas cher et les musées sont gratuits. Attention, le prix des autres activités montent très vite.

  2. L'immensité de la ville... il faut cibler des quartiers par jour pour ne pas trop vous éparpiller.

Et vous, cela vous donne-t-il envie de visiter Londres ?
Vous pouvez me laisser vos remarques en commentaire ! 

 

Commentaires: 0