Novembre 2012


Un weekend madrilène
Mes 5 plaisirs

Le logement


J'ai été très surpris de voir comment il était facile de se loger sur Madrid dans un quartier proche du centre et à quel point les prix étaient modérés pour une capitale ou en comparaison avec Barcelone. Nous nous sommes tournés vers THC Tirso de Molina. C'est un petit immeuble converti en chambres très propres. J'ai payé une cinquantaine d'euros (mais sans petit-déjeuner) pour être à deux mètres de la station de métro Tirso de Molina et à 15 minutes de marche de la Plaza Mayor. Excellent choix !

 

1- De la Plaza Mayor à la Cathédrale

 

 Commençons par les grands classiques. Evidemment, quand vous êtes à Madrid, vous filez vite à la Plaza Mayor ! La place est très harmonieuse, entourée de briques rouges avec la statue équestre de Philippe 3ème du nom ! Il est plaisant de s'y balader même si elle apparait un poil vide. Comme toutes les magnifiques places des villes européennes, l'histoire a été particulièrement glauque... Avant on pouvait y voir des corridas, des autodafés, des couronnements... Avant quoi ! Il reste quelques traces du Moyen-Age comme la Carnicería et la Panadería ! 


Puis dirigez-vous vers la Puerta del Sol. Vous voulez vraiment vivre la place : allez-y à minuit. Ça grouille de monde ! Madrid est la seule ville où tu peux avoir des bouchons à 5h du mat' ! Vous pouvez aussi vous balader ou casser la croûte dans le Marché couvert de San Miguel. Petit mais authentique et fréquenté par les madrilènes.

 

Enfin, filez découvrir le Palais royal. Pour une dizaine d'euros, vous aller découvrir le palais de la monarchie madrilène (enfin une partie) avec la salle du trône décorée par Tiepolo ! C'est grand, c'est royal, c'est monarchique ! Juste en face, allez découvrir la Cathédrale de l'Almudena de Madrid aux magnifiques vitraux contemporains. Sur la place, lors de célébrations religieuses, chacun amène son bouquet de fleurs ! Extra !

2- De la Gran Via à la Plaza de Cibeles

 

 On est dans le coeur commerçant de la capitale. Et c'est sur la Gran Vía que l'on voit la différence entre Madrid et Barcelone. La capitale espagnole aime la voiture et ça se voit (ça s'entend aussi et ça se sent). La rue s'est construite entre 1908 et 1929. Il faut lever la tête, admirer la Fundación téléfónica qui ressemble à un gratte-ciel de NYC ou encore l'Edificio Grassy... D'ailleurs, cette rue est encore plus magique le soir entre les phares des automobiles et les éclairages des bâtiments.

 

Vous arriverez progressivement à la Plaza de Cibeles avec sa fontaine monumentale où trône Cybele avec ses deux lions à la tête de gros chats bougons. Autour de cette place se dressent la Banque d'Espagne, le Palais des communications, le quartier général de l'armée. Ici encore, n'hésitez pas à y aller de nuit, l'ambiance change totalement !

 

3- Faire une orgie de musées

 

 Madrid se distingue particulièrement par ses nombreux musées. Et les trois principaux sont situés vraiment proches les uns des autres. Ils retracent l'histoire de l'art espagnol, européen et international. Les tarifs sont globalement raisonnables au vu des collections présentes.

 

Le premier musée que nous avons fait fut le Centre d'Art de la Reine Sofia, le Beaubourg madrilène. Cette structure retrace l'histoire de l'art du XIXè siècle à nos jours et héberge le célèbre Guernica. On a beau l'avoir vu en photo partout, on ne peut s'imaginer en réel la grandeur, dans tous les sens du terme, de l'oeuvre. C'est énorme et prenant ! L'oeuvre est dans une salle où vous avez le recul suffisant pour pouvoir apprécier. Dans le musée, pas mal d'oeuvres des mouvements du début du siècle, Juan Gris, Picasso, Miró, Dali. De l'arte povera, du Tapies, des photos... Excellent moment et belle vue extérieure sur la place de l'Empereur Charle V de l'ascenseur.

 

Rendez-vous également au musée Thyssen-Bornemisza, fantastiques collections d'oeuvres d'un baron qui a accumulé une quantité impressionnante de peintures médiévales italiennes au XXè siècle. La collection est hallucinante car il y a toutes les nationalités, tous les courants, tous les artistes. Même s'il est moins fréquenté que d'autres, ce musée est à mon avis un incontournable pour vivre l'art des six derniers siècles.


Puis il y a le monstre... le Prado, le musée qui concentre la plus importante collection de peinture classique espagnole au monde. Evidemment, il y a trois noms qui ressortent... El Greco avec ses oeuvres aux corps déformés et allongés, Velazquez, le maitre et ses Ménines et Goya "le fracassé" avec le Dos de Mayo, le Tres de Mayo et toutes ses oeuvres et gravures déstabilisantes.

 

4- Se détendre dans les parcs madrilènes

 

 Comme le temps n'a pas été spécialement au rendez-vous dans ce qui a été le plus mauvais week-end climatologiquement parlant depuis longtemps, nous avons profité des quelques rayons de soleil et d'une absence de précipitations pour nous balader dans deux parcs. 

 

Tout d'abord, il faut aller profiter du Parque del Retiro. C'est un vaste parc de plus de 130 hectares. Les madrilènes adorent cet espace. Comme dans pas mal de ville avec un parc, il y a un étang et les petites barques pour les amoureux. Plus loin, vous pourrez découvrir le palais de cristal où il y a parfois des expositions. Le parc est surtout très vivant le dimanche matin. Juste à côté, vous pouvez visiter San Jerónimo el Real. Cette église a notamment vu l'intronisation de Juan Carlos après la mort de Franco. Magnifique lieu religieux style néogothique ! Profitez-en !

Nous avons aussi déambuler dans le Jardin botanique. Proche des principaux musées madrilènes, ce parc est une promenade pour les sens, entre les roses, les plantes médicinales ou tropicales. Parfait pour les familles !

 

5- Boire une bière et manger des tapas a la Latina

 

 Madrid sait faire la fête. Avant 21h, vous ne verrez quasiment personne dans les bars et les restaurants... ou quelques touristes égarés qui n'auront pas pu ou su décaler leurs horaires pour vivre à l'espagnole. Personnellement, on n'a aucun souci avec ça et manger plus tard nous permet de profiter de la journée sans se presser.


Notre petit coup de coeur a été L'autentico, dans le quartier de la latina. C'est un bar de quartier authentique, avec la pression à un euro, les tapas de morue... le tout à prix modéré... De l'ambiance, des difficultés à s'entendre à la fin... L'Espagne qui fait la fête quoi !

 


Alors il en pense quoi le caméléon ?

 
Les + de Madrid

 

  1. Une ville avec de superbes musées et des oeuvres internationalement connues ; 
  2. Une ville très bon marché tant au niveau du logement que des repas, parfait pour les petits budgets ; 
  3. De très belles villes à faire autour de Madrid comme Ségovie et Tolède.

Les - de Madrid

  1. Une ville "pas super belle" en apparence, il faut prendre le temps de l'aimer ; 
  2. A l'espagnole, parfois un peu bruyant dans certains quartiers, mais ce n'est pas Paris ou Rome non plus !


Et vous, avez-vous déjà visité Madrid ?

Vous pouvez me laisser vos remarques en commentaire ! 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0