Les Pyrénées-Orientales

M'encanta Catalunya

 

 

Les Pyrénées-Orientales, les P-O comme on dit est le plus beau des départements français ! Je sais, vous allez me dire que ce n'est pas forcément vrai, que je ne suis pas objectif, mais je m'en moque. Je suis totalement dingue de ce département, je l'ai dans le sang, dans les tripes et dans le coeur. Même s'il ne m'a pas permis de m'insérer professionnellement (eh oui, il faut reconnaître que c'est plutôt difficile de s'y insérer au début d'une carrière dans la fonction publique...), j'aime cet espace, mi-français mi-catalan, à la croisée de la montagne, de la mer et de la plaine. C'est un pays au climat magnifique même si la tramontane peut vous rendre dingue et traverser les quatre épaisseurs de vos vêtements. C'est une terre où vous avez des vrais locaux, des catalans, des parisiens qui se prennent pour des catalans et deux fortes communautés, musulmane et gitane (et c'est parfois explosif même si c'est plutôt calme depuis les échauffourées 2005). Les P-O c'est un mélange à la fois doux et explosif, chaud et froid, catalan et français et j'aime cela ! 

J'ai habité plus de 4 ans dans ce département et j'ai littéralement accroché. Je l'a connu en vacances à l'ancienne (en 1997, au 20è siècle ! c'est pour dire), avec mes parents avant de m'y installer pour une année d'étude dans le patrimoine et plusieurs années à travailler dans l'art contemporain, les galeries ou l'éducation nationale. Je connais bien le département ! Mais pour le présenter, il faut faire des choix... Suivez-moi, je vous emmène ! 

Petite info : pour visiter les PO du point de vue muséal ou patrimonial, prenez le Pass Patrimoine 66, très bien fait et qui offre de vrais ristournes. Il permet aussi de prendre connaissance d'un corpus plutôt élevé de propositions culturelles.

 

1- Marcher dans Perpignan, "la plus belle des catalanes"

 

Entre l'Espagne et ailleurs, avant Paris dans mon coeur, Perpignan, j'ai pas l'accent...
J'ai couru dans tes ruelles, sur tes murs blanc le soleil et les yeux noirs des gitans....


Si vous connaissez Perpignan, cette chanson ne peut que résonner en vous comme des paroles justes, réconfortantes, chaleureuses. Balbino Medellin parle tellement bien de la fidélissime. Perpignan, on l'aime ou on la déteste. Personnellement, mon amour pour Perpignan est venu petit à petit. Au départ, cette ville peut paraître peu séduisante. C'est une ville pas au top de la propreté (hélas mais ce n'est pas un mythe), une ville au chômage et à la détresse élevés. Mais je l'aime, comme on aime sans raison, sans explication, juste avec le coeur mais pas la raison. Je retrouve mon vrai sourire quand je retourne dans les P-O, le sincère, celui qui fait du bien à soi et aux autres, celui qui vous enlève le stress du quotidien, les tensions musculaires et la charge mentale. J'aime voir le Canigou enneigé, les Albères aux formes ondulés et le vent traverser les platanes.

 

 

Il y a quelques beaux monuments à Perpignan. Filez tout d'abord au Palais des Rois de Majorque. En effet, Perpignan appartenait à ce royaume étendu en Méditerranée... Il y a peu de choses à voir dedans, mais la vue panoramique est dingue. Le Canigou, les Albères, la plaine... On en prend plein la vue pour quelques euros et c'est un spot vraiment formidable. Découvrez également le Castillet et ses épaisses murailles  (moindre est l'intérêt de la visite intérieure). Puis allez découvrir le centre ancien, la cathédrale et son campo santo ! Poussez jusqu'à la Place de la République, "proprette" et plutôt sympa et animée.

 

Perpignan vaut surtout le coup pour la découverte de ses quartiers (parfois moyennement fréquentés - mais pas de psychose). Le plus authentique est le quartier Saint-Jacques (le quartier dit-gitan) qui pousse jusqu'à la place Cassanyes. L'ambiance y est très orientale les jours de marché, mais quel bonheur de respirer la mixité. La vraie âme de Perpignan est ici. Ce qui est flagrant à Perpignan est la séparation entre la partie nord et sud de la ville... et les conditions sociales et économiques. Personnellement, le Nord est quand même triste, même s'il faut quand même y jeter un oeil. Perpignan se découvre progressivement, dans les dédales des rues du centre ancien. 

Le truc à voir : la Procession de la Sanch... Non ce n'est pas le Ku Kux Klan derrière les grands chapeaux, mais juste une procession catholique à voir. Très authentique et hyper suivi !

 

Pour manger, plusieurs conseils : 

  • Pour manger brésilien, filez au Barroco do Dende. Les plats sont bons, les menus pas très chers et j'ai gardé un bon souvenir de l'ambiance et de la musique. Par contre, allez-y en hiver, car manger brésilien quand il fait 35° dehors, c'est un poil lourd côté digestion !
  • Pour manger de bons plats au centre, à deux pas du Castillet, vous pouvez tester le VIP, restaurant avec de bons vins, une cuisine de qualité et un service sympa ; 

Enfin, mon coup de coeur absolu - j'y suis allé au moins 7 ou 8 fois - c'est la Cuisine des sentiments. J'ai découvert ce restaurant à la radio ! Un mec sympa parlait sur France Bleu Roussillon de la manière dont il cuisinait... la tomate. Des auditeurs donnaient leur recette. Le mec avait une voix aiguë à la Mathieu Chedid... on a cherché son restaurant, on a testé et on a adoré. L'accueil y est délicieux. Ce genre de serveur me fait aimer les restaurants, il est d'une gentillesse absolue. On peut lui faire confiance sur tout... à la fin,  on le laissait choisir le vin, les plats. Dans l'assiette, ça envoie comme jamais avec des produits simples, frais. J'adore ce restaurant. Madame est aux fourneaux avec un talent de dingue. Petite anecdote : quand nous avons réservé par téléphone alors que nous n'habitions plus dans le département, le serveur nous a juste dit "ça sent le retour dans le département pour les vacances"... il connait sa clientèle ! BRAVO, continuez comme ça et longue vie à votre couple et votre restaurant ! <3

  

2- Flaner à Collioure, petite perle de la côte vermeille


Collioure est l'atout touristique indéniable des Pyrénées-Orientales ! Nous sommes nombreux à connaître la silhouette de l'église Notre-Dame des Anges qui s'avance sur la mer. Evidemment, Collioure est un site hyper-touristique à tous les moments de l'année... avec tous les désavantages de ce statut de star de la Côte Vermeille (places pour se garer, restaurants blindés difficilement accessibles, plages saturées). Mais c'est un incontournable ! Il faut prendre du temps à Collioure. Il faut y venir le matin quand la ville commence à se réveiller. Il faut y venir l'après-midi sous la chaleur caniculaire des jours d'été. Il faut également découvrir Collioure le soir quand tout s'apaise de nouveau et surtout s'y balader la nuit pour la voir de mille feux et particulièrement pendant le feu d'artifice de la mi-août. Si vous êtes en voiture, ne tentez pas le centre et filer directement au parking près de la gare... Les soirs de feux d'artifice, allez vous garer à Port-Vendres. C'est si agréable de marcher 45 minutes le long de la mer !


Il y a plein de petits coins sympas à découvrir à Collioure ! Vous pouvez déjà découvrir le Temple et l'Eglise Notre-Dame des Anges avec son superbe retable. Il ne faut pas hésiter à découvrir le centre ancien de Collioure. Entre les montées et les descentes, les maisons aux multiples couleurs et les galeries d'art, de plus ou moins grande valeur, la balade pourra vous prendre un peu de temps. La balade dans la partie sud, jusqu'au calvaire et la Chapelle Saint-Vincent offre une superbe vue sur le fort Saint-Elme et les villes de la côte comme Argelès-sur-mer et Saint-Cyprien. Mon petit plaisir est surtout d'aller me balader du côté du musée (vous verrez avant la Tour de la Douane) pour atteindre un point de vue superbe sur le village. Il nous est arrivé de rester plusieurs heures à regarder le site...


Pour boire un coup, direction le Saint-Vicens sur la plage de Boramar. Accueil très gentil (ça change sur cette place car j'ai eu plutôt de mauvaises surprises avec les autres). Petit plat de tapas sympa à partager. 
Pour manger : un petit tour au Neptune... superbe xai (agneau) pour ceux qui mangent de la viande. Autre restaurant sympa (mais un poil cher) : le Trémail... la carte a dû changer mais je me rappelle d'une excellente tarte aux figues et d'excellentes brochettes de Saint-Jacques !

 

3- Arpenter le site des Paulilles


Le domaine des Paulilles est un de mes spots préférés dans les Pyrénées-Orientales côté mer ! Ce site à la jonction de Port-Vendres et Banyuls-sur-mer est dorénavant un site classé qui accueille de beaux sentiers de randonnées et un centre d'interprétation de l'ancienne usine de dynamite Nobel ! Oui, on a peine à imaginer les drames qui se sont déroulés dans un site aussi majestueux (je vous laisse hélas imaginer). Il y a aussi un centre de restauration de barques catalanes (celle que vous voyez à Collioure en gros !). Le site est vraiment superbe, très bien aménagé jusque dans les parkings paysagers (avant c'était parking le long de la route).


Côté nature, situé entre le Cap Béar (ou ça peut souffler jusqu'à 200km/h les jours de forte tramontane) et le cap Oullestrel, le site vous permet de vous balader avec des superbes points de vue sur la Méditerranée. Il y a aussi des centres qui proposent des découvertes en kayak afin de vous rendre sur les sites de plongée de Banyuls et Cerbère. Les Paulilles sont devenues un incontournables touristiques et c'est clairement mérité.

 

4- En prendre plein les oreilles aux déferlantes d'argelès


Le sud de la France est une terre de festivals. Il y a tout d'abord celui de Carcassonne qui propose one man show, théâtre et concert. Mais pour un festival pas cher et avec de grands noms axés particulièrement sur le rock et la pop, vous ne devez pas rater Les Déferlantes d'Argelès-sur-mer. Cette ville balnéaire est très touristique. Pour l'anecdote, c'est dans cette ville qu'on trouve le plus de camping en Europe ! Mais il n'y a pas que la mer... La municipalité l'a bien compris en impulsant un grand festival... Les plus grands nom s'y sont produits. Je me rappelle des concerts de Jain, d'Offspring, de Thomas Dutronc, d'Ayo, d'IAM, de Lenny Kravitz, de Nada Surf, de Tryo, de Big Flo et Oli, Placebo, Christine and the Queen, Cali, Skip the use (délirant Mat Bastard)... Ce festival est sympa, bon enfant, avec deux scènes ! Au top !

Petit conseil : ne vous aventurez pas près du château de Valmy mais allez plutôt vous garer au parking du Port d'Argelès. Des navettes gratuites sont à disposition des festivaliers, à l'aller comme au retour.

 

5- Franchir les remparts du patrimoine fortifié

 

Le patrimoine est un des plus gros attraits des Pyrénées-Orientales. Et mention spéciale au patrimoine fortifié ! Plusieurs sites sont vraiment à découvrir dans les PO.

 

N'hésitez pas à vous rendre au Nord du département (comme disent les locaux) pour arpenter la forteresse de Salses. C'est un très gros morceau dans le paysage. Vous l'apercevez quand vous êtes en voiture sur l'A9... la forteresse est très imposante et encaissée. Construite à la fin du 15è siècle en seulement quelques années, cette forteresse vaut le coup de la découverte pour son côté massif et sa magnifique place d'armes. Quelques salles d'art contemporain à découvrir avec intérêt. La forteresse marque l'ancienne frontière entre l'Espagne et la France lors du fameux Traité des Pyrénées signé en 1659 ! 

  


N'oubliez pas de monter également jusqu'au fort Saint-Elme, au dessus de Collioure. L'intérieur est vraiment banal, vieillot, à la limite du cliché pseudo-médiéval à base d'armures ou de panneaux vieillots. Mais les points de vue sur la côte vermeille et surtout les Albères sont fascinants. Personnellement, je trouve qu'il n'y a rien de plus beau que les Albères ! Mention spéciale pour les randonnées jusqu'à la Tour Madeloc et la Tour de la Massane.

 

Puis partez découvrir un autre village fortifié qui fait partie d'un coin plutôt tranquille du département, les Aspres. Castelnou, à quelques kilomètres de Thuir, vous offre la découverte d'un village dominé par un château vicomtale. Pour arriver sur Castelnou, il n'y a rien pendant quelques kilomètres et apparait la silhouette du village. Ce dernier fait partie des plus beaux villages du pays et est traversé par deux rues principales, la carrer d'avall et la carrer del mig. Plusieurs rues en escaliers permettent de passer de l'une à l'autre. Le village est hyper pittoresque. Le château en lui-même est un peu caricatural mais offre une belle vue sur la géographie environnante. Je me rappelle d'un glacier sympa tout en haut qui offre une petite pause sympa ! 

 

Enfin, je vous propose également de vous rendre dans le Conflent, à Villefranche-de-Conflent, un des villages préférés des français, lieu de départ du train jaune. Ce village fortifié vous propose une déambulation sympa mais rapide. Sur les hauteurs, vous pourrez découvrir le fort Liberia et ses 734 marches ! Avis aux sportifs qui veulent les monter en courant !

6- Faire une cure de patrimoine religieux

 

Bien plus que le patrimoine fortifié, c'est le patrimoine religieux qui a ici ma faveur ! Je ne suis pas croyant, mais je dois reconnaître que les sites des Pyrénées-Orientales offrent aux visiteurs une vraie sérénité. Il y a en a beaucoup sur le 66, du plus petit au plus imposant. J'en ai choisi quatre pour un petit zoom, mais vous verrez que j'aborde d'autres sites sur cette page. 

 

Si vous êtes sur la côte vermeille, vous devez faire une petite incursion dans les terres afin de découvrir la Cathédrale Sainte-Eulalie-et-Sainte-Julie à Elne. Cette ville est à mi-chemin entre Perpignan et Argelès-sur-mer. Le cloître de la cathédrale est absolument magnifique et très apaisant. Vous pourrez monter, de mémoire, sur les hauteurs pour y apercevoir une belle vue sur la ville. Puis reprenez la route pour découvrir une petite merveille peu connue des touristes, le Prieuré de Marcévol. C'est un magnifique édifice roman du 12è siècle avec quelques belles fresques. Le site est également magique, très apaisant, propice à la médiation ou à la lecture ! Très sympa aussi est la découverte d'un petit joyau , le prieuré de Serrabona, tout en marbre rose, accompagné de son jardin aromatique ! Une tuerie !


 

Enfin, il y a un duo incontournable dans le Conflent. Commencez d'abord par la magnifique ensemble de l'Abbaye Saint-Michel de Cuxa, sur la commune de Codalet. La vue depuis les vergers autour est superbe. L'intérieur envoie également du très lourd. Le cloître en marbre est superbe. Mais si vous voulez voir l'autre partie pillée au 19è siècle, il faudra vous rendre au Nord de New-York ! Et le top du top pour moi, c'est la découverte de l'Abbaye Saint-Martin du Canigou. Pour visiter cette abbaye, sur les hauteurs du village de Casteil. C'est parti pour 45 minutes de montée pour un découvrir une abbaye superbe, toujours habitée. La visite guidée est intéressante, le petit cloitre avec vue sur la montagne vous séduira assurément. Petit conseil : il faut prendre l'itinéraire 9 pour avoir une vue incroyable sur le site ! Si vous êtes seul, c'est un pur moment de plaisir. 

 

7- Se balader autour de Laroque-des-Albères


Laroque-des-Albères est une commune plaisante au pied des Albères (vous savez, les petites montagnes que j'adore). Ce n'est pas un spot touristique à proprement parlé ! Tant mieux, car il y a tant de choses à découvrir. Une petite chapelle est à l'entrée du village Notre-Dame de Tanya, il y a une église paroissiale sympa, un centre ancien et la tour du château offre une belle vue sur la ville et les alentours. Mais il y a surtout de belles balades "nature" avec de superbes petits étangs dans lesquels faire trempette ! Profitez-en, ce sont des sites peu connus et très agréables. Terminez avec un petit apéritif au bar "Le Catalan".

 

8- Prendre de la hauteur à Força Real


Il y a plusieurs points de vue pour prendre de la hauteur dans les Pyrénées-Orientales comme la Tour Madeloc ou la Tour de la Massane. Mais est un des plus beaux et surtout des plus accessible est Força Real. Ce dernier vous offre un point de vue magnifique sur le Ribéral. Il y a un petit ermitage bien conservé. Pas grand chose à faire mais la vue sur le Canigou est plutôt dingue en cas de bonne visibilité !

 

9- Profiter de la tranquillité du Vallespir


Pour vous loger, une adresse intéressante qui vous permet de rayonner : Sanglier Lodge, tenue par deux gays dont un écossais très drôle, cette maison d'hôtes est top ! Piscine, chambres authentiques, petit-déjeuner en terrasse pour une somme modique !

 


Si je pouvais me téléporter professionnellement, ce serait dans le Vallespir ! C'est la région la plus au Sud du département et pour moi la plus authentique, celle qui a le plus d'attraits culturels catalans à proposer. Hormis Céret, il est loin des sites touristiques et ça peut faire du bien pour retrouver une certaine tranquillité. Que voir dans ce coin ? Pas mal de choses...

 

Commencez évidemment par Céret. Cette ville est la sous-préfecture du département et est l'atout charme du Vallespir. Le samedi matin, l'ensemble de la ville s'anime autour d'un marché assez impressionnant. Personnellement, les producteurs locaux et la richesses des étals vous poussent inconditionnellement à dépenser tous vos billets. Allez manger une croûte au restaurant Le Pied dans le plat. Le patron est un poil bourrin (mais attachant quand on lui parle) et j'ai trouvé la nourriture bien exécutée. La place des neufs jets est la plus belle de Céret. C'est un bon moment. Après, il faut découvrir le musée qui retrace le fauvisme et offre des expositions temporaires d'une qualité toujours remarquable. Vous pourrez ensuite découvrir Amélie-les-Bains, mais je ne suis pas spécialement fan... Filez ensuite voir la superbe abbaye d'Arles-sur-Tech. Les colonnes de cloitre et son extrêmement fines. La petite particularité de ce site est la Sainte-Tombe qui rejette de l'eau... sans explication rationnelle. Evidemment, on prefèrera y voir un côté symbolique mais évidemment, des causes physico-chimiques présentées dans les années 60 qui permettent d'expliquer ce phénomène.

 

Enfin, vous arriverez dans mon coin préféré. J'y ai travaillé quelques mois sur l'histoire des Républicains espagnols... J'adore ce village : Saint-Laurent de Cerdans. C'est pour moi le village catalan de montagne par excellence. En février, ne ratez pas la fête de l'Ours (c'est assez "space" mais c'est à vivre une fois... celle de Prats de Mollo étant plus "physique). Tranquillité, plaisir... J'adore ce village qui a fait preuve d'une belle solidarité en février 1939 en accueillant plusieurs dizaines de milliers de réfugiés catalans chassés par Franco. Cette histoire est retracée avec une exposition photos et des châlits d'origine à la Maison de la mémoire André Abet (#autopromo). Un monument à l'entrée de la ville permet aussi de se souvenir de cet événement. Côté shopping, deux lieux à visiter obligatoirement. Aux toiles du soleil, vous pourrez découvrir le tissage artisanal catalan. Allez acheter aussi des vigatanes (espadrilles catalanes) à la Création catalane. Modèle classique ou original, vous trouverez vigatane à votre pied !

 

Enfin, faites les quelques kilomètres jusqu'à Coustouges avec ses exceptionnels noms de rues. On est à quelques kilomètres de la Catalogne Sud et on est loin de tout. Pour manger à Saint-Laurent de Cerdans, direction Le Valles'pierre

 

10- Du côté de la montagne


Pour vous loger, je vous conseille une très luxueuse chambre d'hôtes à Angoustrine, Ca La Gemma I l'Isidre, très authentique avec un petit-déjeuner (un peu léger...). Mais c'est bien implanté, très propre et au coeur de la Cerdagne. Pour manger, je vous conseillerai de filer vers Puigcerdà... en Catalogne donc... Direction pour vin/tapas Tap de Suro !


 

Il n'y a pas que la côte dans les Pyrénées-Orientales. La montagne est belle est bien présente et se construit autour de deux pays, le Capcir, la plus au Nord et la Cerdagne, la plus méridionale. C'est un coin du département que j'affectionne particulièrement car on a la sensation que tout est au ralenti. C'est un spot idéal pour les balades et les baignades ! En effet, il y a plein de sources chaudes plus ou moins "touristisées". J'en ai testé deux : 

  • Les Bains de Saint-Thomas : sur la commune de Fontpédrouse. Ces bains sont vraiment sympas car vous pouvez vraiment en profiter pour une somme modique. En hiver, la neige cumulée à la chaleur de l'eau doivent faire bon effet. Je les ai personnellement testé un jour d'orage où la température n'était pas trop élevée. Un régal ! 
  • Les Bains de Dorres. Au sein de la ville de Dorres, vous trouverez facilement ces bains bien aménagés mais à l'eau très (très) chaude. En été, ce n'était même pas agréable. En hiver, cela doit être radicalement différent. Prenez bien des tongs car le sol fait mal aux pieds !

Côté balades, je ne peux que vous conseiller d'aller vous balader autour du Lac des Bouillouses. Vous laisserez votre véhicule sur le parking et serez contraints de prendre une navette pour atteindre les sites. Personnellement, cela a été un choc esthétique et naturel. Le site est absolument magnifique. Arbres, forêts, vaches, chevaux, étangs... on se croirait tout simplement au fin fond du Canada. C'est un superbe site. Il y a plein de chemins autour de l'Etang Negre, Dugues, de Vallell...

 


Sur les sites moins connus, voici une randonnée que j'ai adorée : RDV à Notre-Dame-de-Belloc. Il s'agit d'une belle randonnée avec une vue hallucinante sur la Cerdagne. En plus de 2h30, nous n'avons croisé personne ! Il faut, après Bourg-Madame remonter la N20 jusqu'à Enveitg, passez un col tout droit vers Bena puis se rendre au hameau de Feners pour atteindre Brangoly. Il faut se garer au village ! Pour plus d'infos, on vous renvoie au livre Les sentiers d'Emilie en Cerdagne et Capcir. Vous atteindrez une chapelle isolée... et vous profiterez du spectacle. 
 

 

Et maintenant... partir pour la Catalogne sud...


Après avoir passé un temps dans les PO, comment résister à l'idée de découvrir la Catalogne Sud. Entre Barcelone, le pays de Gérone, Sitges, il y a de quoi voir chez les cousins du sud.

Pour ceci : direction Espagne

 

Alors il en pense quoi le caméléon ? 


Pour résumer


Les + des Pyrénées-Orientales

  1. Nature et culture catalanes sont au rendez-vous ! Tous les types et de vacances peuvent être réalisées ici, du plus balnéaires ou plus écolos ; pour les moins dotés, les bus des P-O et le trains sont très rentables, réguliers et à coûts peu élevés, une bonne occasion pour ceux qui veulent laisser la voiture...
  2. Un patrimoine religieux vraiment présent, de qualité et souvent bien conservé ; 
  3. Des vins du Roussillon vraiment de qualité. Le cépage Syrah passe très bien en bouche. Je vous recommande surtout un bon Tautavel à 15° et un rosé de Collioure ! 

Les - des Pyrénées-Orientales

  1. Si vous restez sur la côte en été, gare aux bouchons ! Difficile de se garer sur certains sites...
  2. Attention aux petites incivilités sur les plages le soir...

Commentaires : 0